« J’ai besoin d’être seule »

Une phrase que je me rappelle avoir dit depuis que je suis toute petite et souvent incomprise des autres. Pourquoi cette envie de s’isoler du groupe ? Je me rappelle entendre ma mère s’excuser auprès de mes amis ou des parents « non elle a toujours été comme ça ».

Car le social m’étouffe et ce depuis toujours. Enfant déjà quand mes parents emmenaient un ou une ami(e) avec en vacances, il me fallait dans la journée faire une pause loin de tout, lire un livre, écouter de la musique mais surtout ne plus voir l’autre. Mon pire cauchemar, les voyages scolaires obligatoires avec promiscuité et aucune possibilité de s’isoler, ce qui me menait vers une dépression qui agaçait fortement mes compagnons de classe autant que mes professeurs. Je me sentais au comble de l’isolement. La vie devenait un enfer.

Ado cela a continué mais autrement, j’invitais les autres chez moi et n’allais jamais chez eux, ça me permettait de les mettre à la porte quand je voulais alors que si j’allais chez les autres, j’aurais jamais osé partir en ayant peur que ce soit mal perçu ou de décevoir mon ami. Ca me dérangeait pas que quelqu’un reste chez moi longtemps les recevant avec grande hospitalité car j’avais mes repères, mais il était très difficile de m’imaginer l’inverse par contre et de rester dormir ailleurs.

Le week-end a toujours été source de réconfort car je pouvais rester chez moi sans voir personne, je décompressais de toute la semaine où j’ai dû supporter les autres.

Aujourd’hui, même si j’adore mon compagnon, je dois lui expliquer que j’ai besoin de moments pour moi, sans lui, pour pouvoir continuer à l’apprécier car j’ai presque plus besoin d’être avec moi qu’avec lui (je sais c’est dur mais vrai). Dans notre couple, le plus dur pour moi c’est de m’être partagée avec lui. Pire, je n’ai aucune pièce qui m’est propre dans la maison, je les partage toute… Je dois attendre qu’il s’en aille pour enfin accéder à nouveau à ce qui m’est cher.

Durant ce moment, où je suis seule, je plonge dans ma bulle que je n’ai jamais partagée avec personne, c’est mon jardin secret et c’est totalement verrouillé. Ce qui s’y trouve est totalement confidentiel, aucun accès n’est possible, même pour lui, car ce qu’on n’y voit n’est pas toujours explicable et pourrait l’induire en erreur sur ce que je suis. Je me sentirais mal et ce serait plus la même chose, or j’en ai besoin pour vivre, donc je ne peux pas me le permettre. Aussi car tout est en perpétuel changement. Là-bas, j’analyse ce que je n’ai pas compris dans la vraie vie, je revis l’expérience. Je suis parfois frappée de la réalité que je peux y ressentir et j’arrive même à éprouver des sentiments de joie ou de tristesse, comme si je vivais une seconde vie avec autant d’intensité. C’est parfois même dangereux quand je m’y enferme trop. C’est difficile de revenir à la « vraie »réalité.

Dans mon monde, je voyage, je vis une autre vie, ça ressemble beaucoup à de l’heroic-fantasy et je peux me laisser aller à penser des choses déplacées sans être jugée, en somme je me retrouve enfin, je peux déposer les armes. Et ça peut durer un quart d’heure comme une heure où je regarde le plafond et je rêve éveillé.  Il est inutile de vous préciser que dans ce monde, tout fonctionne à notre  façon et non pas celle imposée par la société et ça me fait du bien de pouvoir imaginer que quelque part, même si c’est au fond de mon esprit, les choses fonctionnent comme je les aime et je suis toujours comprise. Ça me permet de me ressourcer et de repartir affronter la réalité, qui me semble alors, bien fade.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s