Ces petites manies aspies (suite)

J’avais déjà fait un article là-dessus => ici

Voici une suite de ce que j’ai pu remarquer dans mon quotidien

 

  • Si je mets le micro-onde en route, je suis capable de regarder le minuteur défiler sans faire autre chose…
  • J’ai toujours eu de grandes difficultés en mathématiques alors que pourtant mon cerveau fonctionne quand même sur une base s’y approchant. Pareillement, je n’ai jamais été douée pour les langues alors que j’ai toujours été avide de vouloir les apprendre. J’ai mis 6 ans à capter l’anglais, seulement 1 an pour le breton, une des langues les plus difficiles qui existent…
  • Je prévois mes menus sur 15 jours afin d’aller le moins possible en supermarché. Avant de faire ma liste de courses, je fais l’inventaire de tout ce que j’ai dans les armoires pour tout utiliser.
  • Je ne supporte pas les bruits violents arrivant soudainement comme le vol d’une mouche ou un éternuement, les gens qui toussent ou une sirène d’ambulance. Zéro tolérance.
  • Ma décoration dans la maison doit suivre des formes géométriques ou être symétrique.
  • Je me sens différente selon les vêtements que je porte, certains m’apportent de l’assurance, dans d’autres je me sens mal à l’aise mais pas à cause qu’ils serrent.
  • Ma journée est divisée en phases temporelles.
  • Je ne rigole pas avec le tri des poubelles, ça peut aller très loin jusqu’à séparer le métal attaché à du plastique, j’ai l’impression que si la moindre partie parasite s’insérait je foutrais tout en l’air.
  • J’ai énormément d’idées, j’en mets très peu en route, il y en a encore moins qui passe le cap de la semaine… (ce blog est un miracle)
  • Quand je réagis avec impulsivité, j’ai tendance à me mordre la lèvre inférieure.
  • Depuis que je suis ado, je regarde des photos de mon idole pour plonger dans différentes histoires, avec le temps c’est devenu un support indispensable qui me permet de faire des pauses ou de me recentrer, j’en ai des centaines et elles m’apportent toutes autre chose. C’est ce qui me semble le plus bizarre chez moi. J’en ai même au travail.
  • J’ai tendance à tout idéaliser et à projeter chaque situation à venir dans mon esprit, qui prend souvent le dessus, et la réalité me paraît toujours assez décevante ensuite.
  • Je possède une tasse à café préférée, pendant longtemps je n’arrivais pas à boire un café si elle n’était pas propre ou utilisée et j’attendais qu’elle soit nettoyée ou je la nettoyais pour boire. Frustration extrême quand c’est un membre de la famille qui boit dedans devant moi.
  • Je ne demande pas aux autres comment ils vont ou comment ils se sentent, je n’y pense que si j’y ai un intérêt particulier, faire la conversation avant de demander un service par exemple ou questionner l’autre pour savoir comment réagir dans certaines situations.
  • Je suis sapiophile (google est ton ami)
  • Quand mon chat miaule en me regardant, je miaule aussi et même quand il ne miaule pas en fait… je miaule aussi. Et même avant d’avoir un chat je miaulais ahem… (positivons, c’est plus discret qu’aboyer)
  • Ranger mes affaires (dvd ou livres par exemple) m’apporte une source de plaisir incommensurable et me rend de bonne humeur.
  • Je ne peux pas m’empêcher de visualiser les histoires des livres que je lis et je mets un physique sur chaque personnage.
  • Je me suis rendue compte il n’y a pas si longtemps que j’ai tendance à me tordre les mains ou de jouer avec si une conversation devient longue, que j’y participe mais que je sens que je commence à arriver à la fin de ce que je peux dire.
  • J’ai tendance à écraser mes orteils sous mes pieds quand je suis à mon bureau parce que ça fait du bien, souvent quand je suis sur un job intellectuel.
  • Ne me demandez jamais de rappeler quelque chose à quelqu’un ou de faire quelque chose, cinq secondes après j’ai déjà oublié. J’oublie même où je pose des objets que j’ai tenu en main y’a quelques minutes.
  • J’ai une mémoire des savoirs à court terme. Je ne suis donc pas une autiste à savoir encyclopédique. Par contre, j’ai de très longs souvenirs des conversations quand elles touchent la personne. Mes souvenirs sont aussi parfois liés à une période dans le temps ou une musique. Par exemple, j’écoutais cette chanson quand je passais telle épreuve ou « tiens le printemps arrive, ça me rappelle tels événements que j’ai fais à ce moment là cette année là ». Ça me permet aussi de savoir si y’a un décalage ou non pour les saisons.
  • Je ne supporte pas d’abîmer les livres, de faire des pliures dans la couverture ou sur le dos. Ça m’énerve vraiment fort. Quand je prêtais mes livres (oui prêtais lol) on me disait parfois « non mais lis-le avant de me le passer » parce qu’il était comme à l’état neuf. Suite au manque de délicatesse (certains diront qu’ils lisent le livre comme une personne normale), je ne prête plus. J’ai toujours peur quand les gens se dirigent vers ma bibliothèque car je ne sais jamais quels mensonges inventer pour leur dire non.

 

like-su-facebook

Publicités

2 réflexions sur “Ces petites manies aspies (suite)

  1. Pingback: Bilan de l’année 2014 et projets pour 2015 (vidéo) | Asperguette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s