Où en suis-je?

Le temps passe vite. J’ai de moins en moins le temps de me tenir informée des nouvelles publications sur les autistes ou les HP car je suis de plus en plus à travailler avec vous sur le terrain, ce qui est plutôt bien en fait. Mais je n’ai pas que ce sujet-là à gérer et j’ai plein de projets sur les bras professionnellement.

Alors voilà le petit point de ces derniers mois, en lien aussi avec les messages que vous m’envoyez de temps à autre.

 

Où en suis-je pour les témoignages HP et Asperger ?

J’avais demandé en effet votre participation en début d’année pour recueillir des témoignages pour aider ceux qui se cherchent et se découvrent sur le sujet. Dans ma tête, ça aurait été une sorte de pdf disponible à tous, avec des témoignages anonymes sur des sujets précis. Le soucis c’est que je n’ai pas eu grand monde qui était prêt à entrer dans la démarche et que ça me demandait énormément d’énergie et de rigueur. Il est clair que j’aurais dû avoir des personnes supplémentaires avec moi pour faire ce travail. Il m’est tout simplement pour le moment impossible de mettre en place ce projet seule.

 

Où en suis-je sur l’hypnose et Asperger/HP ?

Je suis de plus en plus consultée sur ce sujet et ça me fait plaisir de voir que tout doucement le sujet de l’hypnose s’ouvre à l’autisme avec les professionnels. J’ai écrit de multiples articles sur ce blog. Aujourd’hui, je travaille principalement avec des HP et le travail est toujours aussi magique ! Mon étape maintenant est de bosser au niveau de l’énergétique principalement (voir article précédent). L’aventure continue et c’est vraiment passionnant.

Parfois certains de vous me demandent des séances. Au moment où j’ai proposé cela, j’avais le temps libre, je ne l’ai hélas plus aujourd’hui. Et souvent la distance nous sépare. Ce qui ne rend pas du tout les choses faciles. Mais quoi qu’il arrive je vous réponds toujours ou j’essaye de vous aider.

 

Quels projets pour l’avenir sur ce sujet ?

Plein de choses mais avec beaucoup de manque de temps pour les réaliser car je dois prendre autant de temps pour me ressourcer que pour travailler ! le manque de structures adéquates pour les jeunes me renvoie à ma propre histoire et je me désole de voir qu’une douzaine d’années après avoir quitté le lycée, on en soit toujours au même point. A savoir qu’il n’y a pas de place pour une autre forme de pensée, que cela soit à l’école ou au travail. Alors j’ai très envie de donner la possibilité aux Haut potentiels/Aspergers de veiller sur leurs congénères en fondant une institution de travail ou d’étude. Il me paraît de plus en plus important de nous diagnostiquer entre nous. Loin de moi l’idée d’un sectarisme, mais tout simplement car nous sommes les premiers à le vivre et à pouvoir être empathiques sur ce sujet. La force aussi de trouver des adultes qui aujourd’hui ont réussi et sont intégrés pour porter les plus jeunes et leur donner espoir qu’il est possible d’avoir une belle place dans cette société et d’en créer pour nous !

 

Aussi et de manière urgente, je suis affolée de voir que face aux ados hyperactifs, au lieu de trouver un bien être dans le foyer ou de comprendre ce qui se passe derrière cette manifestation, on prescrit du Risperdal ou on les noye sous les médicaments ! Ça me révolte complètement et il faut absolument commencer des recherches afin de sortir nos enfants d’une condamnation chimique qui ne leurs offrent aucun avenir leur supprimant toute confiance en eux et toute possibilité d’insertion dans la vie active de manière équilibrée. Le sujet me touche beaucoup et si certains de vous se sentent concernés ou ont des enfants hyperactifs et qu’ils ont trouvé de méthodes naturelles ou de développement personnel pour diminuer ce comportement, je suis preneuse !

 

Et moi où j’en suis ?

Aujourd’hui, mon plus grand défi est de savoir me lire émotionnellement et de lire ce que mon corps me communique, ce qui ne va pas toujours de pair avec ce que je ressens psychologiquement. Je peux être mentalement très stimulée et ne pas sentir que mon corps donne des signes de faiblesses. Je peux me penser très détachée dans une situation et le ressortir quelques jours plus tard par des maux divers (estomac, intestins,…).

J’ai aussi appris à me lire dans la subtilité et cela je le dois à un expert dans mes amis HP qui m’a initié à la CNV, que je conseille vraiment énormément car cette discipline permet à la fois de comprendre ce qui se passe à l’intérieur de soi mais apprend aussi à le retransmettre avec des mots justes en évitant les trop plein à l’autre ! C’est juste génial (voir Isabelle Padovani sur youtube, HP elle-même et passionnante).

Publicités

Une réflexion sur “Où en suis-je?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s